The "themeclassic" theme do not supports JS Gallery
ROCOCO PDF Imprimer Envoyer
+ 2
+ 0


Après le déclin du mouvement baroque dans la seconde moitié du XVIII° siècle naît le rococo, principalement en France. A titre de réaction face au baroque imposé par Louis XIV, le rococo danse, joue, chante et s’exalte. De délicats mélanges de roses, verts et jaunes furent mis en exergue dans des compositions frivoles et d’une surprenante légèreté, rejetant la symétrie et estompant les lignes droites. La grande peinture décorative disparaît au profit de la peinture de chevalet, où la couleur reprend ses droits.


Le terme rococo lui-même (qui entra en usage en 1730) est dérivé du mot « rocaille » provenant des ornementations imitant les rochers et les pierres naturelles. Parmi les artistes les plus représentatifs de cette période, on peut citer François Boucher, Jean-Antoine Watteau et Jean- Baptiste Tiepolo. Le style rococo disparut totalement avec la Révolution française en 1789, laissant alors la place au style néoclassique.

Bibliographie :
> Fiske Kimball, Le Style Louis XV ; origine et évolution du rococo, Paris, A. et J. Picard, 1949, 1943.
> Roger Laufer, Style rococo, style des « Lumières », Paris, J. Corti, 1963.
> Philippe Minguet, Esthétique du rococo, Paris, J. Vrin, 1966.