The "themeclassic" theme do not supports JS Gallery
ART ZAPOTÈQUE PDF Imprimer Envoyer
+ 3
+ 0

La civilisation zapotèque était une civilisation amérindienne précolombienne qui est apparue vers l’an 650 avant J.-C., s'est épanouie vers l’an 300 dans la vallée d’Oaxaca au sud de la Mésoamérique. L’archéologue Alfonso Caso, qui fut l'un des premiers à faire des fouilles à Monte Albán, a fait valoir qu'un bâtiment de la place principale de Monte Albán était une preuve supplémentaire de l'expansion spectaculaire de l'état zapotèque…



Histoire et culture de cette civilisation
Les Zapotèques se subdivisent en deux sous-groupes linguistiques de la famille otomanguéenne (langues amérindiennes parlées au Mexique et en Amérique centrale, et dont la principale est l’otomi). Ils constituent un peuple très métissé. Leur économie repose essentiellement sur la culture du maïs.


On estime qu'ils fondèrent de nombreux aspects de la culture méso-américaine en inventant la cité-État, le calcul en base 20, les rébus et un système de calendrier, toutes innovations qui furent parfois attribués aux Olmèques.
Selon les Espagnols, la société zapotèque comportait des castes. Les dirigeants politiques, le clergé et le peuple vivaient séparément. Ils ne pouvaient se marier entre eux, portaient des vêtements différents et ne mangeaient pas les mêmes aliments. Les paysans payaient un tribut et les dirigeants organisaient la vie politique, culturelle et religieuse de la cité.
Il s’agissait d’une culture sédentaire et à la civilisation très avancée, qui vivait dans de grands villages et des villes, dans des maisons construites avec des pierres et du mortier.


Question religion, les zapotèques étaient polythéistes. Les deux divinités principales étaient Cocijo, dieu de la pluie (similaire au dieu Aztèque Tlaloc), et Coquihani, le dieu de la lumière. On croit que les Zapotèques ont parfois pratiqué les sacrifices humains dans leurs rituels.
Ils vénéraient les ancêtres et croyaient en l'existence d'un paradis souterrain. D'où l'importance du culte des morts…

L’art zapotèque
L'art zapotèque, qui s'est développé dans la zone méridionale du Mexique, est influencé par la civilisation olmèque et s'est exprimé principalement dans la capitale de ce peuple, Monte Alban. Les Zapotèques seraient arrivés à la fin du sixième siècle de notre ère dans la région d'Oaxaca. Ils sont les artisans des urnes funéraires en céramique et sont reconnus par la richesse et la finesse de leurs œuvres.
Les Zapotèques ont employé le stuc dans leur architecture religieuse. Ils ont tenu la chronique des principaux événements de leur histoire par le biais de hiéroglyphes, et dans la guerre ils ont fait usage d'armures en coton. Les ruines bien connues de Mitla leur ont été attribuées et on a prétendu qu’il s’agissait des tombeaux de leurs grands-mères et grands-pères.
Ils ont construits beaucoup de grands bâtiments en terrasse qui donne à la capitale de ce peuple, son image grandiose.


Les zapotèques, aujourd’hui…

Les Zapotèques forment toujours actuellement une ethnie mexicaine. Plus de quatre cent mille personnes parlent encore cette langue. L'ancien président mexicain Benito Juárez, qui a lutté contre les Français et contre l'empereur Maximilien était un Zapotèque.
Ils demeurent attachés a leur mode de vie traditionnel, tournés vers l'agriculture et parfois l'artisanat, qui s'est développé avec l'arrivée des touristes. Mais leur vie reste dure dans ce sud rural.


Références bibliographiques :
> “Zapotec Civilization: How Urban Society Evolved in Mexico's Oaxaca Valley”, Marcus, Joyce and Flannery, Kent V., Thames & Hudson, New York, 1996.
>  “Zapotec Elite Ethnohistory: Pictorial Genealogies from Eastern Oaxaca”, Whitecotton, Joseph W. , Vanderbilt University, Nashville, TN, 1990.


Références vidéos :
Monte Alban


 

Partager cette page à vos amis