The "themeclassic" theme do not supports JS Gallery
ART OLMÈQUE PDF Imprimer Envoyer
+ 6
+ 0

La culture olmèque est la première des grandes civilisations de la Mésoamérique. Elle commenca vers 1200 avant J.-C. et se termina vers 500 avant J.-C. Les centres les plus importants connus sont La Venta, San Lorenzo Tenochtitlán, Laguna de los Cerros, Tres Zapotes et Cerro de las Mesas, dans les États actuels de Tabasco et de Veracruz, ainsi que Tlacozotitlan et Abaj Takalik situés au Guerrero et au Guatemala. Cette civilisation sera d’une importance majeure, tant sur le plan architectural que sur le plan artistique et intellectuel, et aura à ce titre, une influence considérable sur toutes les autres civilisations que ce soit celles des Toltèques, des Zapotèques ou encore des Aztèques.


Techniques et thèmes abordés
L’art olmèque est connu que depuis seulement 1862, date à laquelle fut découverte la première tête colossale à Hueyapan (Veracruz) par José María Melgar y Serrano. Les Olmèques possèdaient une grande maîtrise de la sculpture et de la ciselure et ne seront dépassés par aucune autre civilisation précolombienne. Leur savoir-faire est visible aussi bien dans l’art colossal que dans l’art miniature.

Les artistes olmèques élaboraient leur art dans l’argile, la pierre et le bois ainsi que sur quelques peintures rupestres. Les matériaux qu’ils utilisaient étaient le basalte, l’andésite, la serpentine, le jade-jadéite et l’obsidienne.

Dans l’art des Olmèques, 2 catégories peuvent être distinguées :
> L’art mineur olmèque qui est constitué pour la majorité de petits objets (en pierre, terre cuite, etc.). Nous parlons ici des masques, bijoux, récipients divers, haches ou figurines.
> L’art monumental olmèque qui lui, est constitué des oeuvres de plus grandes dimensions comme les sculptures en ronde-bosse, les haut et bas relief, les têtes colossales, les statues, les autels, les pétroglyphes ou encore les mosaïques.

La principale thématique de l’art olmèque restera la figure humaine qui peut se classer en 3 catégories :
> Le mythe : de nombreuses références à la mythologie, à des histoires d’ordre mythologique…
> Le rituel : scènes représentant la réalité et le quotidien cérémoniel.
> L’art d’ordre “socio-historique” : éléments se servant du mythe pour signifier ou légitimer une position sociale.

L’iconographie olmèque est très riche et de nombreuses sculptures en témoignent.
Dans les figures olmèques, nous pouvons ainsi remarquer 3 types distincts :
> Les figures de type hybride : différents degrés dans la relation homme-animal où l’on identifie clairement des évolutions homme-animal ou inversement animal-homme.
> Les figures de type zoomorphe : hybridation des formes avec des combinaisons de formes fantastiques, surréalistes, portant des attributs à la fois humain et animal.
> Les figures de type anthropomorphe : plusieurs figures représentant aussi bien des femmes que des hommes ont été trouvées.

Une des figures les plus connues des Olmèques reste la figurine appelée “Baby-Face” qui est faite en céramique creuse et qui représente des corps potelés avec des visages de bébé ayant la bouche et les yeux inclinés vers le bas.
Il y a également le “Were-jaguar” qui est un motif que l’on voit souvent dans l’art olmèque. Des figurines qui montrent aussi bien la transformation humaine en jaguar que le contraire.

Concernant l’art monumental olmèque, il y a bien sur les têtes colossales qui ont été retrouvées en grand nombre. Ces têtes peuvent mesurer jusqu’à 3,40 m et peser pas moins de 50 tonnes !
Toutes possèdent les mêmes caractéristiques : nez épaté, grosses lèvres, yeux en amande, grosse machoire.

Enfin, des autels ont aussi été découverts. Ces gros monolithes en pierre relatant des scènes figuratives d’ordre religieux, sont impressionnants du point de vue technique. Ils sont faits de basalte et mesurent approximativement 2 mètres de hauteur pour environ 5 mètres de longueur.
Le premier autel (l’Autel 4) fut découvert en 1925 par Blom et Lafarge à La Venta. Il s’agit d’une pièce majeure de l’art olmèque puisqu’il symbolise la croyance meme des Olmèques et montre ainsi l’homme sortant de la Terre par la niche ou la caverne.

Ces autels étaient certainement des trônes sur lesquels étaient gravés et sculptés, des images et cela se faisait probablement lors de rituels ou cérémonies religieuses importantes.

Références bibliographiques
> “Les Olmèques” de Jacques Soustelle. Editeur : Arthaud, 1992.
> “Les Olmèques. Des origines au mythe” de Caterina Magni. Editeur : Seuil, 2003.
> “La Méso-Amérique” de Christian Duverger. Editeur : Flammarion, 1999.
> “Les premiers mexicains” de Michael D. Coe. Editeur : Armand Colin, 1985 .

Vidéos

> Les Olmèques


Les Olmèques
envoyé par rapharaons. - Vidéos des dernières découvertes scientifiques.

> Les secrets des pyramides amérindiennes

 

Partager cette page à vos amis